Piégée dans la ceinture de chasteté d’ABCplaisir

La ceinture de chasteté n’est pas que dans les histoires érotiques et les vidéos, elle peut devenir un calvaire si on se loupe.

Piegee_dans_la_ceinture_de_chastete_d_ABCplaisir.jpg

Sabrina fantasmait beaucoup sur la ceinture de chasteté. Elle avait bien compris que seule, jouer avec elle serait difficile et sans intérêt. N’ayant pas de chéri, ni de Maître, sa grande timidité, l’empêchait de confier les clés à quelqu’un.

Pour combler ses envies et ce fantasme devenant obnubilant, elle se caressait en regardant des vidéos de ceinture de chasteté sur Fessestivites. Ou, parfois, s’enfermait dans un short avec une ceinture faite de chaîne qu’elle fermait avec un gros cadenas. Hélas, le bloc de glace contenant les clés du cadenas était accessible dans son congélateur. Si bien, que lorsqu’elle arrivait à se coucher sans pouvoir se masturber, elle se levait la nuit pour aller le passer sous l’eau chaude afin d’aller faire son pipi et se masturber immédiatement après.

Depuis plus d’un an, elle passait sur ABCplaisir pour regarder les nouveaux modèles de ceinture de chasteté. Lorsqu’elle consulta le fiche du dernier modèle elle hallucina. Il était cher mais avec de très nombreux dispositifs pour traumatiser une femme coquine.

- Un dispositif vibrant pour le clitoris

- Un gode vaginal vibrant et oscillant gonflable donnant l’impression d’une pénétration

- Des dispositifs d’électro stimulation

- Des capteurs arrêtant les sollicitations sensuelles et érotiques juste avant la jouissance.

- Une pile nucléaire fournissant l’énergie pour les sextoys et dispositifs d’électro stimulation.

- Un dispositif de type gardena pour rendre les toilettes aisées et faciliter l’hygiène.

- Une serrure numérique bluetooth étanche permettant de faire gérer la ceinture de chasteté par téléphone par quelqu’un ou par ABCplaisir.

Et en plus, cette ceinture de chasteté était ergonomique et souple donc confortable. La boutique ABCplaisir indiquait qu’elle moulerait le corps comme un justaucorps grâce à un nouveau matériaux composites ultra solides mais souples s’adaptant à toute structure de forme du corps. Il n’y a que quelques réglages à faire avant de la fermer. La chaleur du corps va générer son resserrement pour en faire un moule parfait indécelable sous les vêtements !

Cette nouvelle ceinture de chasteté fit dans la tête de Sabrina le même effet que si vous jetez des sacs de bonbons dans une cour de récréation d’école !!!!!

Comme beaucoup d’internautes achetant sur le net, Sabrina fit plus attention à ses mensurations qu’aux détails et options qu’elle choisit ce soir la. GROS SOUCI A VENIR aurait du lui murmurer sa prudence légendaire.

Ayant annulé son départ en vacances pour pouvoir payer puis s’éclater avec cette ceinture de chasteté, elle put attendre le facteur. Jamais la voiture jaune de la poste ne fut plus attendue et surveillée. Le facteur n’eut même pas le temps de mettre le papier « absent » dans la boite à lettre (sans même sonner) qu’elle sortit de chez elle. Il lui remis son paquet et cacha discrètement son foutu papier qui vous envoie faire 2 heures de queue à la poste en plein Covid !

Sabrina fut d’abord surprise du poids du paquet. Il était très léger. Pour une fois, elle fit attention avec son couteau en ouvrant l’emballage de ses sextoys, par peur d’abîmer cette ceinture de chasteté de rêve. Le mode d’emploi de 10 pages fut parcouru sommairement, Sabrina n’avait d’yeux que pour la ceinture de chasteté.

Sabrina s’obligea à prendre une douche, qui fit très rapide, avant d’essayer sa ceinture de chasteté. Elle « surfa » sur le mode d’emploi pour parfaire les réglages de la ceinture de chasteté sur son corps en zappant les parties concernant la programmation. Autant appeler un chat un chat pour décrire les effets de cette ceinture de chasteté sur la belle : elle mouillait comme jamais si bien que le gode vaginal vibrant et oscillant gonflable donnant l’impression d’une pénétration glissa en elle sans aucun souci.

Sur le mode d’emploi, il était indiqué d’utiliser le bouton « test » avant de lancer la fermeture électronique de la ceinture de chasteté. Hélas pour la belle écervelée, Sabrina appuya sur le bouton OK. Elle ne comprit pas le véritable sens du « clic ». Dans sa tête, elle était encore en train d’effectuer les réglages. N’arrivant pas à l’ouvrir, elle décida de s’asseoir sur son canapé pour reprendre la lecture du mode d’emploi.

Soudain, alors qu’elle lisait cette fois attentivement, le gode se gonfla pour s’adapter à sa morphologie. « Très excitant » se dit Sabrina en analysant la situation puis, par réflexe comme dans ses moments de plaisir solitaire, en caressant sa poitrine. Alors qu’elle titillait ses tétons dardant dans une délicieuse turgescence, la ceinture détecta l’écart d’excitation. Le gode s’agita en elle en se gonflant un peu. Quelques secondes plus tard, une partie souple de la ceinture de chasteté se gonfla un peu pour s’appuyer sur son clitoris qu’elle épousa à merveille. Le simple contact un peu appuyé sur cette partie si sensible de l’anatomie féminine donna des frisons à Sabrina.

Sabrina cria de surprise quand cela se mit à vibrer. Elle s’allongea sur son canapé et, comme ses mains étaient libres, elles purent pétrir ses jolis seins et en titiller les tétons dardant fièrement. En toute logique, son excitation monta d’un ton et c’est là, que les patchs d’électro stimulation commencèrent à jouer sur ses lèvres intimes. Son souffle s’accéléra, ses doigts devinrent très taquins avec ses tétons ce qui eut deux effets.

Le premier est la monté en température du corps d’un degré, ce qui fut suffisant pour que le moulage de la ceinture de chasteté s’affine et surtout, comprime un peu plus ses formes en les épousant à merveille. Cela rendit la sensation divine d’être prisonnière de son plaisir entièrement confié à la ceinture de chasteté.

Le deuxième effet fut nettement moins agréable pour la coquin qui pensait s’offrir « un pied d’enfer ». La ceinture de chasteté détecta l’arrivé imminente d’une jouissance. Toutes les sollicitations s’arrêtèrent aussitôt, dix secondes plus tard, les patchs d’électro stimulation lui envoyèrent une décharge électrique douloureuse dans le bas ventre.

« La salope » cria Sabrina mue par le réflexe d’une femme que l’on frustre au meilleur moment et à qui on donne l’impression de « cramer » ses lèvres intimes ! Folle de rage, elle donna une grande claque à la ceinture de chasteté, geste stupide comme elle le constata en prenant une deuxième décharge encore plus forte.

Tout cela calma net ses envies de plaisir solitaire. De fait, étant nettement plus « calme » hormis sa colère, elle se remit à lire le mode d’emploi. Tout en le lisant, elle dut s’avouer que la frustration ressentie était celle sur laquelle elle avait fantasmé pendant des années. Etre soumise à sa propre excitation l’excitait depuis longtemps et l’avait même conduire à faire du selfbondage pour en jouer.

Sabrina compris son erreur en page 8, où était présenté le mode « test ». Elle s’était enfermée directement dans la ceinture sans pouvoir gérer tous les réglages.

- Combien de temps de chasteté ai-je mis ? Demanda Sabrina à haute voix pour elle toute seule.

Elle se rendit sur le site www.abcplaisir.com pour aller voir son compte et consulter les options choisies. Son coeur sembla aussitôt ! ! !

- Durée 3 mois (elle avait lu trois jours dans le petit ascenseur informatique de la page du site)

- Gestion en cas de souci : Ferme (elle avait lu et compris autre chose)

Et en lisant les conditions générales sur le bas de la page de cette ceinture de chasteté, il était clairement indiqué de faire le test avant de verrouiller la ceinture sans quoi, le mode de gestion serait appliqué à la lettre dans le cadre du contrat de vente. La gorge de Sabrina se serra soudain quand elle découvrit que le mode de gestion « ferme » précisait qu’aucune dérogation sur le temps ne pourrait être appliquée.

« Je ne peux pas rester enfermé la dedans trois mois ou je vais mourir » pensa Sabrina. Elle envoya donc un message à la boutique ABCplaisir via le service client pour expliquer qu’elle s’était trompée en programmant la durée. La réponse fut assez rapide et arriva dans la journée.

..........................

Chère cliente,

Tout d’abord, merci de votre achat et de votre confiance en nos services. Conformément au contrat qui nous lie, puis à votre volonté au moment de l’achat, nous respecterons à la lettre votre demande.

En cas d’hospitalisation, n’hésitez pas à donner nos coordonnées au service des urgences ou de l’admission, nous remettrons le code à un médecin uniquement.

La société ABCplaisir se fait un point d’honneur de respecter ses engagements et nous supposons que vous apprécierez votre ceinture de chasteté.

Cordialement

Le service ABCplaisir

..........................

- Mais il est con le mec ou quoi ? Hurla Sabrina. Je viens de lui dire que je me suis trompée, il doit lui manquer des neurones pour comprendre le sens du mot « trompé ».

Si Sabrina est de nature timide, comme toute personne timide, quand elle sort de sa réserve, elle ne fait pas dans la dentelle. Elle répondit au service client en leur adressant la définition de l’expression « se tromper » trouvée sur le Larousse en exigeant une programmation sur trois jours et non trois mois.

Convaincue que les choses allaient s’arranger, Sabrina profita de son jour de congés pour se reposer et faire une sieste. L’effet de la ceinture de chasteté affecta rapidement son mental en générant un rêve érotique. Cette fois, pendant son sommeil, le gode vaginal vibrant et oscillant gonflable donnant l’impression d’une pénétration reprit son office. Dans son rêve, la coquine se faisait prendre par un Apollon d’une grande beauté. Le dispositif vibrant pour le clitoris se mit rapidement en route, tout comme les dispositifs d’électro stimulation.

Alors qu’elle mordait l’oreiller en griffant ses draps innocents, elle fut tirée de son rêve par une décharge électrique. Encore une fois, sa très jolie bouche laissa échapper des mots pas beaux du tout. (Mais vraiment pas beaux ! ! !)

« Il va falloir que je m’habitue à gérer mon excitation ou bientôt, mes lèvres intimes vont ressembler à des steaks carbonisés » pensa Sabrina. Pour calmer ses songes érotiques, elle se lança dans le manage qui n’a, nous en conviendrons, rien d’excitant. Et pourtant, ses gestes eurent pour effet d’appuyer sur son sexe quand elle se pencha par dessus son évier pour frotter le mur. Dès qu’elle sentit le gode se gonfler et s’agiter, elle fonça prendre une douche presque froide en se traitant de « salope qui ne pense qu’à ça ».

Le soir même, assise devant sa télévision, elle fut obligée quitter la chaîne du policier qu’elle regardait et abordait une histoire d’a b u s sexuel pour regarder Mécanos express, c’est dire si un rien pouvait l’exciter. Mécanos express pour une femme, c’est assez ennuyeux et soporifique. Cela fut un mauvais choix, car encore une fois, quand elle fut endormie, son cerveau revient sur l’histoire d’a b u s sexuel qui, en d’autres temps ne l’aurait pas excitée. Elle arriva à temps à la douche pour couper net son excitation avant le « grillade de babines ». Cette douche ne l’empêcha pas de refaire un rêve érotique pendant la nuit et de se reprendre une décharge.

Dès la première heure, Sabrina était sur son ordinateur en train de scruter sa messagerie dans l’attente de la réponse d’ABCplaisir. Elle ne l’apprécia pas du tout ! ! !

...............................

Chère cliente,

Nous vous remercions de nous avoir adressé la définition de « se tromper » du Larousse, mais nous la connaissions.

A cela se rajoute qu’un message courtois aurait été de plus adapté. Le votre était plutôt narquois voir irrespectueux. Un truc du style « je suis désolée de... » suivie d’une formule de politesse qui n’aurait pas usé votre clavier.

En conséquence de quoi, conformément au contrat qui nous lie, puis à votre volonté au moment de l’achat, nous respecterons à la lettre votre demande. En cas d’hospitalisation, n’hésitez pas à donner nos coordonnées au service des urgences ou de l’admission, nous remettrons le code à un médecin uniquement.

Cordialement

Le service ABCplaisir

...............................

Se faire recadrer sur la politesse de son message ne plut pas du tout à Sabrina, toute comme de les sentir inflexibles à sa demande. Son premier réflexe fut de répondre qu’elle voulait avoir un contact téléphonique avec le conard qui gère les ceinture de chasteté.

ET CA ce ne fut pas une bonne idée du tout, Maître TSM est assez susceptible. Autant il peut être très arrangeant, autant il peut être l’inverse quand on lui parle mal.

TSM lui adressa ce message dans la journée :

.....................

Chère cliente,

Conformément à l'article L 121-20 du Code de la Consommation française, le consommateur est informé qu'il ne dispose d'aucun droit de rétractation, les services concernés étant réputés commencés avec l'accord du consommateur.

Je caresse donc l’espoir pour vous que vous n’avez pas avant trois mois, l’intention de vous caresser.

Cordialement

Il signa par « le conard » désigné dans votre dernier message.

.....................

En prenant connaissance de la réponse, cette fois Sabrina fondit en larmes. Elle était bel et bien piégée. A cela se rajoute qu’elle avait pleinement conscience que la façon dont elle avait parlé au « conard » ne pouvait pas arranger les choses. Elle lui adressa un message d’excuse en demandant, cette fois ET avec les formes d’usage s’il était possible de modifier sa commande.

HELAS pour elle, elle reçut un message automatique lui indiquant que la boutique était fermée pour un mois.

La première semaine, Sabrina fit d’énormes efforts pour ne pas s’exciter. Elle déserta totalement Fessestivites jugé trop dangereux pour ses « babines » si ce qu’elle y voyait l’excitait. Son problème était que même le sport lui était interdit puisqu’il n’y a pas de douche dans les rues. En effet, faire de la marche ou du footing avait comme effet de faire bouger la ceinture de chasteté sur sa tendre intimité confinée.

Par chance ou mal chance, ses règles arrivèrent en fin de semaine. Elle dut porter des pants pour limiter les désagrément et utiliser plusieurs fois par jour le dispositif de type gardena pour faciliter l’hygiène. La semaine suivant, Sabrina commença à déprimer. Elle refit un tour sur Fessestivites pour répondre à ses messages privés. Ce fut une bonne et une mauvaise idée.

Mauvaise dans le sens où elle ne put se limiter aux messages privés et surfa sur des vidéos et lu des histoires érotiques où elle découvrit que TSM se plaisait à écrire des nouvelles. En comprenant qu’il était le proprio d’ABCplaisir elle blêmit. « Et merde j’ai traité un Maître de connard, je comprends qu’il n’ait vraiment pas aimé et soit resté aussi ferme » se dit Sabrina.

La bonne idée malgré la frustration, est qu’elle s’habituait aux décharges électriques par si forte que ça. Elle se limita à une heure de surf par jour grand maximum sur Fessestivites. Plus d’une fois elle crut parvenir à jouir malgré les patchs d’électro stimulation devenant très forts. Hélas, à chaque fois, toutes les sollicitations s’arrêtant, elle n’arrivait pas au bout de son envie et surtout impérieux besoin de jouir.

Sabrina contacta TSM sur Fessestivites en se présentant. Elle renouvela ses excuses puis essaya de le manipuler par des phrases qui auraient dû le faire « mousser » du type, vous êtes un très bon auteur, votre style est magnifique, vous semblez très bien connaître vos sujets, j’adore vos vidéos....... Si elle espérait sa pitié, elle ne généra chez lui que de franche rigolade dans un premier temps.

Au bout de dix jours, la confinée du « bas ventre » commençait à devenir folle, à se sentir « chienne en chaleur ». Elle proposa à TSM de la punir par une grosse fessée pour sa mauvaise conduite en précisant qu’elle était prête à venir chez lui si il acceptait.

Amusé, TSM lui répondit que sa proposition était envisageable. Il lui indiqua qu’il ouvrirait électroniquement sa ceinture de chasteté et lui donnerait la possibilité de renouveler les programmations sous les conditions suivantes :

1°) Vous viendrez chez moi à 18 heures précises. Ni avant ni après, un cas d’écart ma proposition serait annulée.

2°) Vous me remettrez cent lignes de « je suis une vilaine fille et n’aurais pas dû être irrespectueuse ». Ligne à écrire à la main sur papier libre.

3°) Vous vous mettrez nue au coin que je vous désignerai en mettant vos mains sur la tête.

4°) Quand je vous l’ordonnerai, vous viendrez vous coucher sur mes genoux pour recevoir la fessée punitive que vous méritez.

5°) Vous retournerez ensuite au coin des méditations le temps que j’estimerai nécessaire.

Si vous acceptez les cinq points ci-dessus, je m’engage sur l’honneur à vous libérer et ne rien faire d’autre que la fessée et les cinq points indiqués.

En lisant sa réponse, Sabrina se décomposa. Si elle était parvenue à le faire céder, l’addition était malgré tout très salée. Elle accepta malgré tout le deal la mort dans l’âme. Ce n’est pas la fessée qui lui faisait le plus peur, c’est de se mettre nue devant un inconnu et dans la position d’une gamine punie.

Le rendez-vous fut pris rapidement, bon joueur TSM ne l’avait pas faite trop attendre. Le jour J, elle attendait patiemment depuis 17h devant le portail de celui qui allait enfin la libérer de cette ceinture de chasteté qui, pourtant, la rendait toujours dingue d’excitation.

Elle fit les lignes en disant beaucoup de gros mots et de choses méchantes.....

A l’heure indiquée, blanche comme la neige, elle entra sur le terrain. Descendre de sa voiture lui demanda un effort titanesque pour gérer sa peur. Lorsqu’elle le vit en réel, elle baissa la tête comme une gamine convoquée chez le directeur de l’école. Il l’a fit entrer et demanda qu’elle lui remette les lignes demandées. Il les récupéra et lui désigna le coin des pénitentes en réflexion puis la chaise sur laquelle elle devait poser ses vêtements.

La mort dans l’âme, elle se déshabilla en lui tournant le dos et en jetant ses affaires sur la dite chaise pour ne pas qu’il voit ses seins. Attitude inutile puisqu’il allait les voir à un moment ou un autre.

- Mademoiselle, sommes-nous bien d’accord que vous m’avez manqué de respect ? Demanda TSM.

- Oui !

- On répond oui monsieur !

- Oui monsieur !

- Sommes-nous bien d’accord que vous méritez une fessée.

- Oui monsieur !

- Pourquoi ?

Là, Sabrina prise au dépourvu faillit fondre en larmes

- Parce que je vous ai manqué de respect et vous ai insulté.

- Oui mais encore ?

- Je ne sais pas monsieur !

- Pourquoi êtes vous piégée dans cette ceinture de chasteté qui vous va à merveille ?

- Parce que je n’ai pas bien lu tout ce qui était indiqué sur le site monsieur !

- Est-ce que ABCplaisir a commis une erreur ?

- Non monsieur !

- J’ai une bonne nouvelle à vous annoncer. Je vais changer le deal que je vous ai proposé.

Le coeur de Sabrina s’affola dans sa petite poitrine. Qu’allait-il faire d’elle, être un rustre ? TSM la laissa mariner un instant, si elle l’insultait sans connaître la modification du deal, il ne l’aurait pas libérée. Trop bloquée et terrorisée pour s’emporter, elle s’attendait au pire.

- Pendant que vous méditiez à votre manque de respect et vos fautes, avec mon téléphone j’ai désactivé la serrure de la ceinture. Vous êtes libre de partir sans être fessée. MAIS, si vous êtes honnête dans ce que vous avez dit, il serait bien que je vous donne cette fessée que vous méritez grandement. Acceptez-vous que je vous donne cette fessée même si je viens de vous dire que je ne vous y oblige pas et que vous êtes libre de partir ?

- Je crois que je la mérite vraiment monsieur ! Répondit Sabrina.

- Alors venez vous allonger sur mes genoux, vous allez avoir une conversation avec ma main !

Sabrina se retourna et vint s’allonger sur les genoux de TSM de la même façon que si elle se jetait dans le vide et l’inconnu total. Elle reçut sa première fessée et pleura beaucoup, ses nerfs avait lâché. Cette fessée n’était pas bien dure, cela n’était pas utile, elle était devenu une petite fessée de principe. Si bien qu’au bout d’un moment, son corps se mit à réagir. Elle sentit que le gode en elle s’agitait et prit peur. Par peur de prendre une décharge, elle fut, dans la plus grande honte, obligée d’en parler à celui qui lui tannait les fesses.

- Je sais, j’ai réactivé la ceinture, mais juste en mode plaisir. Vous pouvez jouir si vous en avez envie. Rassurez-vous, je la désactiverai comme promis ! Lui répondit TSM

EPILOGUE

Sabrina prit un pied d’enfer, elle pleura beaucoup et jouit plusieurs fois, son cerveau déraillait. Après l’avoir fessée, il la prit sur ses genoux pour un gros câlin paternel et consolateur. La tête contre son épaule qu’elle continuait de mouiller de ses larmes, elle le remercia sans comprendre pourquoi elle avait besoin de remercier, ni d’étreindre celui qui venait de la fesser.

Elle reçut un nouveau code à entrer sur ABCplaisir pour continuer à jouer seule avec sa ceinture de chasteté. Aussi paradoxal que cela puisse paraître, elle la remit le lendemain matin, la frustration et la ceinture lui manquaient déjà.

Fin

TSM

Cette histoire érotique est totalement fictive et une pure fiction. Toute ressemblance avec des personnes existantes ou ayant existées ou n’existant pas encore est purement fortuite.

LES CEINTURES DE CHASTETE SERONT A MOINS 20 % SUR ABCPLAISIR

du samedi 19 septembre au samedi 26 septembre 2020

et ça, ce n’est pas de la fiction.

Profitez-en cette semaine

Les ceintures de chasteté ABCplaisir

Pour laisser un commentaire, merci de vous connecter

Selfbondage et ce putain de chat

Une histoire érotique de chat sadique et de selfbondage J’ai fait...

Halloween en diaper l’horreur et le bonheur

L’histoire érotique d’une jeune femme, Little dans l’âme qui va vivre de...

Piégé en selfbondage dans un hôtel

Un scénario de selfbondage qui tourne mal et qui permet de faire une...

J’avais envie de sexe intense, brutal, animal, sauvage.

Une histoire érotique de femme soumise qui a de folles envies. J’ai un...

Prêté à une BBW maîtresse perverse

Le titre de cette histoire érotique pourrait être comment je suis devenue...

CarlaS en gang bang BDSM

Cette histoire érotique de gang bang BDSM n’est pas fictive. Elle a juste...

Le téléphone au volant lui vaut une fessée

Une petite histoire érotique sur la fessée dans une entreprise de transport...

Vengeance d’une soumise qui switche parfois

Une histoire érotique BDSM soft avec une soumise qui donne une leçon à son...

Ma colocataire lesbienne me piège et découvre le selfbondage

Dans cette histoire érotique de selfbondage, le piège n’est pas celui...

Extra petite perverse délurée

Dans cette histoire érotique, je joue sur la différence d’âge et de taille...