Tu vas apprendre à obéir

Il y a de la fessée dans l'air....

“Ne me fais pas attendre Sara” Dis Jeff alors que Sara ferme les rideaux. “Dépêche-toi de finir et viens ici” il désigne le sol devant lui avec son doigt.

Sara finit de fermer les rideaux et se place 50 cm devant lui où il avait désigné l’endroit. Il l’empoigne par les bras et la met exactement où il veux.

“Je t’ai dit où tu dois te placer, je veux dire te tenir exactement là où j’ai dit, pas 10 cm à côté, pas 20 cm derrière.”

Sara baisse les yeux alors qu’il la regarde sévèrement. Il se place derrière elle et place sa bouche à côté de son oreille, elle sent son souffle dans son cou.

“Quand je demande quelque chose, j’attends que tu m’obéisses immédiatement, c’est clair ?”

Sara acquiesce.

Pas satisfait de cette réponse Jeff attr a p e la bas de la robe la remonte et délivre 4 bonnes claques sur ses cuisses avec (smack)… c’est… (smack)… clair… (smack)… Sara?… (smack)

Les claques font plier les jambes de Sara et les yeux s’écarquillent et reste capable de dire “OUI” suivi par un long “ohhhhhhh”.

“Oui mais quoi Sara ?” murmure Jeff proche de son oreille.

“Oui monsieur” dit elle calmement mais un peu tendu essayant de frotter ses cuisses en vain.

“Les mains sur la tête” dit Jeff.

Ne voulant pas recevoir d’autre claques, au désespoir de se frotter, Sara obéit et place ses mains sur sa tête. Jeff vas vers la fenêtre et referme le dernier écart entre les rideaux et retourne devant elle les bras croisés le regard sévère. Elle n’arrivait pas à le regarder en face et fixait ses chaussures. Il n’a pas dit un mot depuis un moment.

“Alors?…”

“Alors quoi ?” répond Sara d’un air faussement innocent.

“Ne me demande pas quoi, je veux que tu me donnes une explication pourquoi tu trouves ça drôle d’être rude avec moi dans tes emails.” réponds Jeff. Sara hausse ses épaules. Jeff tend sa main sous son nez et lui fait remonter sa tête en disant.

“J’en ai assez de ton attitude méprisante Sara… Je dois de temps en temps te le rappeler mais apparemment tu n’as pas retenu la leçon n’est ce pas ?” Une fois de plus Sara hausse les épaules, ce qui semble être une réponse à tout.

“Bien.. j’en ai vu assez… Il n’y a plus qu’un solution pour que tu retiennes ta leçon, ce que je t’administre à chaque fois que tu mérites quant tu te conduis comme une chipie.”

Alors qu’il parle Jef se remonte les manches. Sara regarde nerveusement ses mains toujours sur sa tête. Son coeur bat plus fort en anticipation de ce qu’il lui réserve. Sans aucune difficultés Jef tire Sara par le poignet vers le canapé où il s’assoit au milieu. Alors qu’il la tire pour la faire s’allonger en travers de ses genoux, il ne fait pas de doutes qu’elle va recevoir une bonne fessée.

Alors qu’elle essaye de résister, Jeff l’empoigne fermement et elle se retrouve en train de regarder le tapis. Alors qu’elle ouvre sa bouche avant son premier mot la main de Jeff s’abat lourdement sur ses fesses la faisant crier. Cherchant à se débattre elle gagne juste de se faire remonter sa jupe dans son dos après une douzaine de claques bien appuyées, elle se débat encore pour se retrouver ainsi déculottée, exposant ses fesses rougeoyantes.

Quand la main heurte ses fesses dénudées pour la première fois, instinctivement la main droite de Sara cherche à protéger ses fesses. Jeff attr a p e alors son poignet et le maintient fermement dans son dos laissant ses fesses bien exposées. Les dix minutes suivantes la fessée crépite, Jeff lui faisant la morale sur son attitude jusqu’à ce qu’elle éclate en s a n g lots. Il s’arrête mais la tient toujours en position.

“Est ce que tu m’écoutes Sara ?”… Sans réponses, il donne quelques gifles de plus au centre des 2 globes fessiers qui la font hurler avant de pleurer.

“Ouiiii monsieur”

“Bien… Je vais te laisser te lever. Tu vas aller dans ce coin les mains sur la tête et tu y resteras jusqu’à ce que je te donne la permission de bouger, est ce que c’est clair ?” Sara hoche la tête, Une claque arrive soudainement.

Sara gémit et crie “Oui Monsieur” avant de s a n g loter à nouveau.

“Bien, lève toi et va au coin, je t’accorde 5 minutes de break avant de continuer.”

Alors qu’elle est debout, elle replace doucement sa jupe sous ses fesses rougies. La voyant faire Jeff attend qu’elle soit au coin la rejoint et soulève sa jupe qu’il replie dans la ceinture pour exposer ses fesses. Deux claques supplémentaires sont appliquées sur ses fesses endolories. Puis il arrange la culotte pur qu’elle soit à ses genoux. Une fois satisfait, il la gratifie d’une fessée supplémentaire, puis reviens s’asseoir sur le canapé.

Pour l’humilier un peu plus, Jeff lui dit que ses fesses sont très rouges et ont l’air brûlantes mais c’est parce qu’elle a choisi d’avoir une attitude déplorable. Il lui demande si elle a l’air bête avec ses fesses à l’air et sa culotte descendue au genoux. Dire qu’elle a honte est un euphémisme. Des larmes coulent de ses yeux. Elle cherche désespérément à se frotter les fesses, mais ne bouge pas d’un pouce pour éviter de recevoir quelques claques de plus.

Après quelque temps Jeff se lève sans un mot, attr a p e son poignet et la tire vers l’arrière d’un canapé plus petit. Il l’invite à se pencher dessus. Dès lors il lui administre deux claques bien appuyées sur chaque fesses.

“Va te faire foutre” s’écrie Sara regrettant immédiatement ses paroles avant d’avoir fini sa phrase.

“Qu’est ce que tu as dit ?” demande Jeff.

“Rien monsieur, je suis désolée, vraiment désolée.” soupire Sara.

“Tu ne t’excuserais pas si tu n’avais rien dit Sara… Ca confirme tes mauvaises attitudes. Je te l’ai déjà dit que je ne tolèrerai plus ce type d’attitude et je compte bien traiter cela rapidement.” Jeff dégrafe sa ceinture et la sort des passants de son pantalon.

“non monsieur s’il vous plait, je suis désolée ça ne m’arrivera plus, je vous promets” elle supplie d’une voix plaintive.

“Je suis très heureux d’entendre ça Sara, mais les faits sont là et tu dois être punie pour cela. Maintenant tu te penches sur le dossier et tu ne bouges plus pour que je m’occupe de toi. Jeff plie la ceinture en deux. Il place sa main gauche sur les reins de Sara lève la ceinture et la descend rapidement sur ses fesses la faisant crier une fois de plus.

“Ohhhh, non monsieur, s’il vous plait, ça fait trop mal…”

“C’est normal, une fessée fait mal Sara, maintenant tu restes en place ou tu auras une punition encore plus dure.”

Soulevant sa ceinture il heurte ses fesses à nouveau. Sara s a n g lote mais encaisse. Il continue aussi pour une dizaine de coups. Lors de la fin elle cherche à se protéger et se frotter avec ses deux mains.

“Lève toi Sara !” Elle se lève et instinctivement elle se caresse ses fesses rouges et endolories.

“Montre moi ta main droite”

“Pourquoi” demande Sara.

“Montre moi ta main et tu verras pourquoi, fait ce que je te dis ou tu recevras encore plus avec la ceinture.” Sara tends sa main et prends un gros coup de ceinture sur sa paume. Elle se secoue la main et pleure un peu.

“Maintenant l’autre main” dit Jeff.

Elle tend sa main avec réticence et la ceinture claque à nouveau. Il prend l’autre main et recommence trois fois pour chaque main.

“Remet toi sur le canapé pour que tu reçoives tes 6 derniers coup de ceinturon”.

Elle était penchée sur le canapé sa jupe troussée dans le dos, déculottée la culotte au genoux. Toute s a n g lotante par la douleur de ses fesses. Elle se sentait humiliée, traitée comme une petite fille désobéissante qui reçoit sa fessée déculottée.

“Je pense que la message est passé” dit Jeff. Sara ne dit mot mais s a n g lote. “Lève toi et va dans le coin, les mains sur la tête” ordonne Jeff. Il la regarde toute s a n g lotante. Il la laisse là pendant cinq minutes que qui pour elle semble à des heures.

Quand Jeff estime qu’elle a fini sa mise au coin il l’appelle. Les yeux remplis de larmes, Sara obéit ne voulant pas recevoir d’autre punition sur son fessier rougi et sensible.

Jeff la prends dans ses bras, lui fait des câlins, la console et la rassure et qu’il a fait ça pour son bien. Il lui demande si elle a compris les raisons de sa punition. Elle dit oui et pleure à nouveau non pas par la douleur ou l’humiliation mais elle comprend pourquoi Jeff la punie.

Sara Ovington

Hors ligne
Publié il y a 2 semaine(s)
Vu: 166 fois

Pour laisser un commentaire, merci de vous connecter

La fenêtre cassée c'est la fessée

Quand on est ado, il n’est pas rare de faire des bêtises. Je m’appelle Hugo...

Les jumelles vont se faire fesser

“Pouvez-vous rester calme !” La voix de ma mère était inhabituellement...

Le centre disciplinaire des femmes

Le centre disciplinaire des femmes

Ma plus grande honte avec une fessée

Se faire déculotter et fesser devant tout le monde est très gênant J'avais...

Au coin mains sur la tête après la fessée

Au coin mains sur la tête après la fessée

La fessée de ma belle-soeur

Frédéric, mon frère, a 31 ans (j'en ai 33) et Sylvie, sa femme en a 25, mais...

Fessée à la canne anglaise

Fessée à la canne anglaise

La fessée dans des centres de redressement

La fessée dans des centres de redressement

La fessée des pensionnats

La fessée des pensionnats faisaient mal à la tête autant qu'aux fesses

La fessée de Canelle

La fessée de Canelle Les confidences érotiques d’un homme qui donne la...